03 nov. '20 Dr. Jekill & Mr. Hyde | Actualité

PAS UN LOISIR, MAIS UN STYLE DE VIE

Inspiration, Blogs, Harley Davidson, BMW, KTM, Indian, Victory,

Pour beaucoup d'entre nous, ce qui suit sera douloureusement reconnaissable : vous avez acheté une BMW GS parce que vous vouliez vraiment partir à l'aventure - le cheval d'acier ultime pour conquérir la steppe en Laponie ou défier la poussière du Sahara. Mais finalement, un week-end au Luxembourg s'avèrera être le point culminant ...

mike-on-the-bike

LA CONDUITE D’UNE MOTO COMME NÉCESSITÉ DE VIE

Michael Kersten, plus connu sous son pseudo Instagram Mike On The Bike, prouve que ce rêve peut devenir réalité. Mike passe la majeure partie de sa vie à rouler et pense que nous passons tous trop de temps à travailler et que nous ne nous amusons pas assez. Mike pilote une GS entièrement modifiée que beaucoup de gens envient et sur laquelle est installé un échappement Dr. Jekill & Mr. Hyde bien sûr. Un échappement qu’il aime particulièrement en mode silencieux. "Je n'aime rien de mieux que d'être complètement intégré dans la nature - l'échappement peut être beaucoup plus silencieux que celui d’origine, ce qui le rend indispensable pour moi." Mike est de retour aux Pays-Bas entre deux virées, nous avons donc pensé qu'il était temps de questionner l'homme sur ce qui le pousse et le motive.

UN VOYAGE DE NOËL À GIBRALTAR

Commençons par le début - comment Mike s'est-il lancé dans la moto ? Vous entendez souvent dire que les personnes qui grandissent dans des familles où des parents pilotent déjà des motos seront inspirés, mais dans le cas de Mike, c'était presque le contraire ; il vient d'une famille de cyclistes ... Par chance, son père a fait occasionnellement de la moto et en quelque sorte a aussi affecté Mike. En 2016, lorsque Mike a traversé une période terne de sa vie, il a décidé de s'y lancer. Il a rapidement obtenu son permis de conduire et acheté une R1100S, avec laquelle il s'est rendu en Italie avec sa petite amie derrière. Il a tellement aimé cela qu'il a immédiatement planifié le voyage suivant : un voyage de Noël à Gibraltar !! A la fin, c'est un pneu usé qui lui a fait faire demi-tour à Sierra Nevada.

mike

LA MOTO REVEE DE MIKE

La graine avait été semée et son désir d'aventure grandissait et grandissait encore. Un jour, son père a montré à Mike sa nouvelle moto - une BMW GS. Mike était au début en colère contre son père : "Tu as acheté une GS ? Tu sais que c'est la moto de mes rêves, et tu ne sais même pas conduire cette chose !" La frustration s'est rapidement transformée en joie intense quand son père lui a dit que la GS n'était pas pour lui mais un cadeau pour Mike !

BMW-GS

Mike a toujours dit : "Si jamais j’ai une GS, la première chose que je ferai est de la piloter en Norvège !" Pour assumer ses dires, c’est ce que Mike a fait, décevant ses amis avec lesquels il devait se rendre initialement au col du Stelvio. Au début, cela a suscité une certaine incompréhension, mais plus tard, ses amis ont également réalisé que Mike devait le faire.

LE PLUS BEAU PAYS

Mike est immédiatement tombé amoureux de la Norvège. Malgré les nombreux endroits qu'il a désormais visités, la Norvège reste le pays dans lequel il retourne sans cesse. Au moment où nous avons discuté avec lui, il venait juste d’en rentrer. Là où de nombreux motards planifient méticuleusement leur voyage et établissent l'itinéraire dans les moindres détails, Mike le fait un peu différemment. « Je vis au jour le jour et je vois ce qu’il m’arrive » dit-il, et c'est ainsi que se déroulent habituellement ses périples. Il a un but final (ou pas), fait ses valises, conduit et voit jusqu’où ça va. Tant qu'il peut planter sa tente quelque part, il est satisfait. Même si c'est dans un endroit où ce n'est en fait pas autorisé. « En voyageant en Italie, j'ai trouvé un endroit magnifique pour camper, mais non autorisé. Ce soir-là, j'ai entendu des loups au loin. Une expérience à la fois terrifiante et inoubliable ». Une histoire qui l'amène immédiatement à une autre anecdote sur la faune lors d'une balade à moto : « Je me suis réveillé une fois avec un énorme orignal debout devant ma tente. Vous ne voulez pas être attaqué par ça. Tout ce que je pouvais faire était de remonter le zip de ma tente et attendre », dit-il en riant.

mike

VOYAGER AVEC UN BUDGET

Tant de voyages ont un coût. Pour cette raison, la façon de voyager de Mike est assez « spartiate » comme certains diraient. Cependant, Mike pense que c'est la seule façon de goûter à la vraie liberté des voyages à moto. « Rien n'est plus beau que d'ouvrir la fermeture éclair de votre tente le matin et d'entendre un ruisseau couler et de réchauffer les restes de la nuit passée pour le petit-déjeuner. Aucun hôtel ne peut rivaliser avec ça. » En fin de compte, bien sûr, vous voulez aussi que ces voyages ne poussent pas à la faillite, c'est pourquoi il a toujours un budget journalier qui varie entre 35 et 50 euros. « Un pays comme la Norvège est bien sûr cher et certaines choses comme l'alcool ne sont pas abordables. D’un autre côté, 700 grammes de saumon ne vous coûtera pas plus de 6 euros. Ajoutez des pommes de terre, enveloppez-les dans du papier aluminium, faites-les cuire dans votre feu de camp, et vous avez le repas le plus délicieux de tous les temps ! "

mike

FAITES PLUS DE CHOSES FUN, TRAVAILLEZ MOIN.

« Travaillez moins et faites plus de choses fun. » Allez expliquer ça quand vous avez une hypothèque et des enfants. Pourtant, Mike est en train de convertir sa philosophie, du moins pour lui-même, en un modèle de rentabilité. Il travaille à rendre ses balades accessibles aux personnes intéressées. Bien sûr, après la formation tout-terrain nécessaire, les contrôles médicaux et un week-end au Luxembourg pour voir si tout le monde a les bonnes compétences pour entreprendre un tel voyage. « Les gens me disent souvent, je veux faire ce que vous faites ... eh bien de cette façon je leur donne cette chance ». Il organise depuis souvent des week-ends. "Les gens sortent de leur routine habituelle - vous les voyez revivre instantanément."

ENCORE BEAUCOUP DE KILOMÈTRES OU ALLER

Où, à cette période de l'année, la plupart des gens commencent à mettre leurs motos dans le garage pour les prochains mois, ou à les emmener à l'entrepôt d'hiver chauffé du concessionnaire, pour Mike, le plaisir commence vraiment là. « Une batterie n'a jamais été morte car la moto est restée trop longtemps immobile. » Même maintenant quand le temps devient froid et sombre, il continue à sortir avec une tente. Peut-être une bonne préparation car il indique qu'il migrera un jour dans sa Norvège bien-aimée. Alors ça ne fait jamais de mal de passer le plus de temps que possible dans le froid.

Partager
Quality Marks